Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une petite pièce svp !

Une petite pièce svp !

Ce blog est destiné à la promotion de spectacle, faire découvrir de nouveaux artistes, vous faire part de mes coups de coeur et surtout vous donner envie d'aller au théâtre.


Rencontre avec ... Amélie Etasse

Publié par TARDIEU LAURENT sur 15 Mars 2016, 16:42pm

Catégories : #interview

Rencontre avec ... Amélie Etasse

Des publicités LECLERC à Scènes de ménages, des planches au petit écran, Amélie Etasse est partout pour notre plus grand plaisir.

Elle m'a accordé un moment privilégié avec elle dans un petit café du 18ème arrondissement.

Bonjour Amélie, comment vas-tu ?

Ca va très bien ! je dirais même ça va étonnement bien. C'est le matin, il fait beau et ça me rend heureuse.

Est-ce que tu peux nous parler de ton parcours ?

Il parait que j'ai un parcours assez atypique, alors que moi je le trouvais plutôt typique c'est bizarre -rires-

En gros, je suis fan de théâtre depuis que je suis gamine, j'ai toujours passé ma vie sur scène. J'étais très timide et il fallait que j'aille sur scène pour m'exprimer un peu.

A 18 ans mes parents m'ont dit" qu'est-ce que tu veux faire dans la vie?", je leur ai dit comédienne. Ils ont tiré une gueule de quatre kilomètres de long -rires- mais ils m'ont laissé faire, et ça c'est cool.

J'ai passé le concours de Claude Mathieu, et je l'ai eu. C'est une super école. A côté de ça mes parents m'ont dit ok, mais tu t'inscris à la fac.

Je me suis inscrite en art du spectacle, ils m'avaient pas précisé en quoi il fallait que je m'inscrive, je les ai complètement eu -rires-

J'ai eu beaucoup de chance car, dès que j'ai fini mon école, je suis partie sur les routes avec une troupe comédie de musicale que j'avais rencontré dans mon école. on a bossé ensemble pendant six ans. On a fait Avignon et pleins pleins de tournées avec deux comédies musicales, une sur "Bobby Lapointe" et l'autre sur "Bourvil et Fernandel". Et tout ça alors que je n'avais jamais chanté de ma vie,-rires- j'ai un peu appris sur le tard.

Ensuite étant blonde aux yeux bleus, j'avais une tête de pub, du coup j'ai commencé à faire toutes les pubs possibles et inimaginables.

Comme j'avais la voix un peu pétée, on m'a dit "tiens tu voudrais pas faire des voix?", donc j'ai fait des voix ... c'était génial mais j'avais une frustration terrible au niveau de l'image, moi je voulais faire du cinoche.

En fait j'ai eu un parcours où, parce qu'on m'a tendu la main, j'ai fait des trucs à droite à gauche, mais c'est pas du tout ce que j'avais prévu.

Je me suis engouffrée dans ce qu'on me proposait, mais moi je voulais faire le conservatoire national, faire un film à 25 ans et faire des drames.

Au final, je fais de la comédie à la télé -rires-

Ton préféré / Ta préférée ...

On a l'impression que tu vis un rêve éveillé. Est-ce qu'on peut dire que les publicités MARQUE REPERE ont en quelques sortes changé ta vie ?

Franchement oui ! Encore une fois j'ai eu beaucoup de chance.

C'est une nana qui est géniale, qui s'appelle Sandrine, de l'agence REBECCA, qui était venue me voir quand j'étais toute jeune à Avignon dans cette fameuse comédie musicale sur Bobby Lapointe. Quand elle m'a vu sur scène, elle m'a tout de suite proposé de faire de la pub et j'ai fait plein de pubs cools.

Quand Leclerc est arrivé, elle m'a dit "ce truc c'est différent, par contre c'est risqué parce que si ça marche, tu risques d'avoir l'étiquette". C'est vrai que je l'ai eu cette étiquette, forcément on a fait 40 pubs, c'est énorme. Mais y'a quand même des gens qui se sont dit " tiens, cette fille elle peut faire autre chose" donc ça a été mon meilleur CV, c'est encore mieux qu'une bande démo -rires-

Comment se passe l'aventure SCENES DE MENAGES ?

C'est assez dingue! Ca fait un an et demi qu'on a commencé. C'est un peu la famille des bisounours là-bas, t'es accueilli super bien, les locaux sont dingues, tout le monde est hyper sympa. Tu te dis "ils sont sympas mais ils vont finir par se transformer en cons au bout d'un moment" mais NON ! c'est top !

Après, c'est vraiment un rythme hyper soutenu, on tourne un ou deux jours par semaine plus des lectures pour travailler nos rôles avec les auteurs.

Les lectures, c'est vraiment la seule boîte de prod qui fait ça en France et vraiment c'est génial.

Je suis vraiment très heureuse d'être dans cette aventure et de la partager avec GREGOIRE BONNET, ça se passe super bien.

Je pense qu'il y a encore pleins de choses à trouver sur nos personnages, le mien est encore un peu sage, mais il y'a vraiment une bonne communication entre la prod, les auteurs, les réals et toutes les équipes, je suis contente.

Est-ce qu'être "le nouveau couple" apporte une pression supplémentaire ?

J'ai évité de regarder tout ce qui est blog, internet etc... parce que je savais qu'on allait se faire laminer, on m'avait prévenu. Du coup vis a vis du public je sais pas trop.

C'est plus vis à vis des autres comédiens, où là tu te dis ça fait sept ans qu'ils font ça, y'a du super niveau. J'avais cette pression de me dire, qu'est-ce que moi je vais pouvoir apporter au programme?

Rencontre avec ... Amélie Etasse

Je sais que tu as fait pas mal d'impro, est-ce que ça te sert sur les tournages ?

Enormément. J'ai intégré la troupe d'impro LES COLOCATAIRES pour succéder à Bérengère Krief, malheureusement je n'y suis restée que six mois car j'ai été prise sur une super pièce qui se jouait au Petit Saint Martin. Mais clairement l'impro me sert beaucoup, aussi bien dans les castings que sur les tournages.

Tu as aussi créé ta propre série, LA LOOVE, tu peux nous en parler ?

En fait y'a deux ans, j'ai rencontré un producteur qui m'a dit "tu devrais écrire des pastilles pour internet" et moi faut pas me dire ça. Si on me dit "tu devrais" je le fais !

Je me suis mise à écrire LA LOOVE, qui est la contraction de love et loose. Il faut dire que je venais de me faire larguer salement à l'époque donc j'étais légèrement inspirée -rires-

J'ai écrit ça sur un coin de table et en trois semaines on tourné, à l'arrache. On l'a présenté au producteur qui a dit banco, on a fait des pilotes et on les a présentés à pleins de chaînes. Elles ont tout de suite accroché mais m'ont dit "c'est trop trash, t'es folle, on pourra jamais passer ça" et pourtant, France 4 qui m'a dit oui. Tout s'est enchaîné très vite. En deux mois on a tourné et c'est sorti en Septembre 2015.

Là on a gagné un prix à un festival et pleins d'autres sont prévus. Je vais même faire une table ronde, genre "qu'est-ce que la sexualité féminine" -rires-

On me pose des questions comme si j'étais une pro du sexe, de la féminité et de la féminitude -rires- Je suis pourtant pas une féministe engagée, j'ai pas grandi avec une mère qui m'a dit "brûle ton soutien gorge", mais je crois qu'en faisant ce métier, je suis devenue un peu féministe malgré moi.

En ce moment j'écris la saison 2 avec mon co-auteur CLEMENT VALLOS, un ami de longue date, qui est aussi le réalisateur.

Une maison d'édition, JUNGLE, nous a contacté en Décembre dernier pour faire une adaptation en bouquin. Nous voilà partis dans cet aventure. C'est super cool, ça prend un temps monstrueux mais c'est passionnant. J'aurais jamais pensé faire ça dans ma vie donc c'est drôle. Ca devrait sortir en Septembre, en même temps que la saison 2.

Rencontre avec ... Amélie Etasse

De la scène, de la pub, des séries, il ne te manque plus que le cinéma. Est-ce que c'est quelque chose qui te plairait ?

Oh oui ! Je viens juste d'avoir une petite déception d'ailleurs à ce sujet. J'ai été prise pour mon premier long, avec un super rôle, un super réal, mais pour cause de planning, avec les tournages de SCENES DE MENAGES, j'ai du refuser. Je ne vais donc pas faire mon premier long métrage tout de suite, mais c'est pas grave, c'est aussi ça le métier. C'était pas le moment et je me dis qu'il y en aura d'autres.

Est-ce qu'on va te revoir au théâtre ?

Alors oui, j'y travaille beaucoup et ça me manque énormément. J'ai deux projets théâtre qui devraient voir le jour. Une petite comédie romantique à la Woody Allen et un truc complètement barré à la Beckett. On verra bien mais j'espère vraiment que ça va se faire.

Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

Alors, j'aimerais bien faire ces pièces, j'aimerais bien passer au cinéma et j'aimerais bien que tout le reste continue. En fait je veux le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière -rires-

On va maintenant essayer d'en apprendre plus sur toi avec mes petites "questions à la con". ( désolé par avance de la qualité des vidéos, on a eu un léger soucis technique pendant l'interview )

Avec des SI...

Avec des Ou...

le petit rituel de la photo ...

Rencontre avec ... Amélie Etasse

Et pour finir, un petit mot dans le livre d'or ...

Rencontre avec ... Amélie Etasse

MERCI AMELIE !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents