Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une petite pièce svp !

Une petite pièce svp !

Ce blog est destiné à la promotion de spectacle, faire découvrir de nouveaux artistes, vous faire part de mes coups de coeur et surtout vous donner envie d'aller au théâtre.


Rencontre avec ... Andy Cocq

Publié par TARDIEU LAURENT sur 29 Mars 2016, 15:20pm

Catégories : #interview

copyright Nathalie Nicoloff

copyright Nathalie Nicoloff

Bonjour Andy, peux-tu te présenter ?

Je suis Andy Cocq, comédien et chanteur, j'habite dans le 12ème arrondissement de Paris et... j'adore le printemps. Je suis très heureux que ce soit l'heure du printemps.

Quel est ton parcours ?

J'ai commencé en tant que danseur dans des émissions de télé. Je faisais parti du ballet des "années tubes" présentées par Jean Pierre Foucault. J'adore la danse mais j'ai toujours chanté en parallèle.

Dans l'école de danse où j'étais, il y avait un mur d'annonces de castings et j'ai répondu a une annonce qui cherchait des danseurs choristes pour le spectacle "il était une fois Bobino". J'ai été retenu en tant que personnage, j'avais des chansons lead et pas du tout en tant que choriste. C'est vraiment à partir de là que tout a commencé.

Comme dans tous les parcours, c'est une succession de rencontres. Sur ce spectacle là, une des danseuses m'a dit "tiens ils cherchent un mec pour jouer Mégalopolis au Bataclan avec Francis Lalane". Sur Mégalopolis j'étais avec Véronica Antico qui me dit "en ce moment ils font des auditions pour NOTRE DAME DE PARIS", du coup je passe les auditions pour Phoebus et finalement Luc Plamondon me retient pour interpréter Ziggy dans Starmania.

A chaque fois tout s'est passé par des rencontres.

Maintenant, ça fait 20 ans que je travaille donc je passe un peu moins de castings car on m'appelle plus facilement. J'ai réussi à me créer un petit réseau, ce qui est la base de notre métier après le travail et le talent.

Tu sais danser, chanter, jouer, est-ce qu'il y a une chose qu'Andy Cocq ne sait pas faire ?

La cuisine -rires- je suis nul en cuisine mais je commence à m'y mettre !

Sinon je sais pas faire tout ce qui m'ennuie, c'est à dire le sport, la mécanique, le bricolage... je suis vraiment nul et je ne cherche vraiment pas à m'améliorer -rires- Tout comme si internet tombe en panne, j'appelle un ami. En fait ça m'énerve et ça ne m'intéresse pas

Avec des SI...

Sur ton premier spectacle "Garçon manqué", tu as travaillé avec Jarry et Isabelle Nanty, comment s'est passée cette collaboration ?

Très bien. On a co-écrit le spectacle avec Jarry, ça s'est très bien passé. Il a su être à mon écoute de ce que j'avais envie de raconter. Il a bricolé autour des personnages que j'avais déjà et que je voulais jouer.

Avec Isabelle, on s'est rencontré plein de fois. D'abord sur le film Agathe Cléry, ensuite elle est venu voir chacun de mes spectacles et elle devait mettre en scène "le soldat rose" que j'ai joué. Finalement par manque de temps elle n'a pas pu signer la mise en scène ( c'est Shirley et Dino qui l'ont repris) mais à chaque fois Isabelle me disait "Andy, si tu fais un spectacle, je fais ta mise en scène".

Là, je faisais un spectacle seul donc j'ai appelé Isabelle en lui disant, j'ai un spectacle, j'ai un théâtre, j'ai la production, je suis prêt et dispo !

Isabelle est fantastique car c'est rare d'être aussi généreux et bienveillant et de vouloir porter quelqu'un à son meilleur.

La collaboration avec les deux a été formidables, en revanche c'est l'expérience du seul en scène qui m'a moins plu. Le côté solitude. Je me suis amusé, quelques soirs, mais pas assez pour que j'en fasse mon "fond de commerce". Je crois que je ne suis pas humoriste en fait.

Est-ce qu'un autre en seul en scène est prévu ?

Non ! Ou alors la seule condition se serait qu'Alex Lutz m'en écrive un. Je l'ai rencontré la semaine dernière et je lui ai dit. Ou Laurent Lafitte aussi, là je dis d'accord. C'est vraiment deux personnes qui me font rire et que je trouve tellement brillants.

C'est peut-être un peu présomptueux de ma part, mais c'est que l'exercice est très difficile et je me suis rendu compte que si j'ai pleinement confiance en l'écriture, ça sera plus facile. Je suis trop sensible à tout ça pour ne pas avoir confiance, et c'est dur de jouer quelque chose quand on se raconte.

Qu'est ce que la célébrité a changé dans ta vie ?

Je ne pense pas être célèbre, disons que je commence à être "identifié".

Les gens commencent à me regarder dans la rue mais je vois quand ils me reconnaissent vraiment ou quand ils se disent "tiens je le connais...". Il y a aussi ceux qui me disent bonjour en passant que je suis quelqu'un de leur quartier -rires- Les gens sont vraiment très très gentils avec moi dans tous les cas.

C'est pas un fardeau, parce que je n'ai pas une assez grande notoriété pour être dérangé sans cesse, du coup c'est plutôt plaisant.

Avec des OU...

Quels sont tes projets à venir ?

Actuellement je répète une pièce qui va se jouer pour 8 représentions exceptionnelles à L'APOLLO THEATRE. Ca s'appelle "LE PIOU PIOU" que j'ai co-écrit avec Rebecca Azan et c'est Claudia Tagbo qui en fera la mise en scène. La première sera le 26 AVRIL

Je vais aussi jouer au festival d'Avignon cet été dans LES ESCARGOTS SANS LEURS COQUILLES FONT LA GRIMACE, une très jolie pièce.

J'ai la chance qu'on m'ait écrit un rôle dans un film que je vais tourner en Septembre " LES NOUVELLES AVENTURES DE CENDRILLON" et je serais la marraine la fée de Cendrillon.

Pour finir, je pars en tournée avec Irma la douce, mis en en scène par Nicolas Briançon.

J'ai une année assez chargée mais j'adore.

Que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

Que ça continue -rires- Que je puisse encore interpréter beaucoup de jolis personnages, à la fois drôles, tendres et touchants, qui ont à chaque fois un point tout en étant totalement différents.

Et j'ai décidé de ne faire que les choses qui me rendent HEUREUX !

Le rituel de la photo ...

Rencontre avec ... Andy Cocq

Et pour finir, un mot dans le livre d'or...

Rencontre avec ... Andy Cocq

MERCI ANDY !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents