Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une petite pièce svp !

Une petite pièce svp !

Ce blog est destiné à la promotion de spectacle, faire découvrir de nouveaux artistes, vous faire part de mes coups de coeur et surtout vous donner envie d'aller au théâtre.


Rencontre avec ... Olivier Bénard

Publié par TARDIEU LAURENT sur 6 Avril 2016, 15:23pm

Catégories : #interview

copyright Marv Louis Baker

copyright Marv Louis Baker

C'est dans un café, juste en face de la Comédie Caumartin où il joue actuellement "ma belle-mère mon ex et moi", que j'ai rencontré Olivier Bénard. Quel plaisir de rencontrer un comédien aussi humble et surtout tellement humain.

Bonjour Olivier, peux tu te présenter ?

Olivier Bénard, 43 ans, comédien. Mais aussi danseur et un peu chanteur.

Quel est ton parcours ?

Le côté spectacle et artistique m'a toujours attiré mais j'ai commencé par une formation de danse au conservatoire de Toulouse. Pourquoi la danse ? Parce que je suis tombé sur un ballet de Forsythe à la télé et je me suis dit c'est ça que je veux faire... et je sortais avec une fille qui était danseuse qui m'a emmené au conservatoire. -rires-

Par contre ça m'a pris tard, j'ai commencé à l'âge de 15 ans, je me suis retrouvé en cours avec de petites filles de 8 ans qui connaissaient déjà toutes les attitudes et moi qui était pas capable de tendre les genoux. J'ai cravaché pendant deux ans en auditeur libre, c'était en plus de mes études donc j'avais pas de formation complète au seing du conservatoire. Je faisais entre six à huit heures de danse par jour, entre midi et deux, et le soir tard en cours privé pour rattraper le niveau.

Après mon bac, je suis arrivé sur Paris et j'ai commencé en tant que danseur pour la télé, j'ai fait un peu de tout y compris du cabaret. J'ai continué a rêver en espérant rentrer chez Forsythe, j'allais prendre leurs cours quand ils étaient au Châtelet et là ils m'ont dit "continues à te former et dans deux ans tu pourras intégrer la compagnie". Sauf que là, je me suis dit "est-ce que je retourne dans une institution?". Je commençais à gagner ma vie et n'est pas eu l'envie de me retrouver au statu d'élève.

Ensuite tout s'est enchaîné relativement bien. J'ai passé cinq ans de ma vie formidables sur la comédie musicale LES ANNEES TWIST. On travaillait, on gagnait notre vie, on s'amusait, on était une super équipe. On travaillait tout le temps, la journée on était en répétitions et le soir au théâtre, plus minimum trois émissions de télé par mois pendant 4 ans. Ca a été une période génialissime, et les tournées je t'en parle même pas. Deux tournées de 100 dates, c'était vraiment des concerts de rock.

Après ça j'en enchaîné par "Sous le soleil" pendant deux ans, d'autres comédies musicales puis le théâtre avec LES AMAZONES pendant cinq ans.

Et justement comment t'es venue l'envie de théâtre.

Après la danse et la comédie musicale, j'ai eu envie de chose plus directe et plus "simple" pour pouvoir exprimer des choses. La danse est une rigueur physique énorme. Alors bien sur, il faut beaucoup de rigueur aussi au théâtre, mais ça n'est pas la même. Par rapport aux expériences que j'ai eu, le théâtre pour moi était plus simple, juste le plaisir des mots.

Avec des SI... 

Tu as incarné le personnage de Yann dans SOUS LE SOLEIL pendant deux, est-ce qu'il est dur de se séparer de l'étiquette de "personnage de série".

Oui, j'en ai souffert mais au seing même de la télé. C'est à dire qu'après SOUS LE SOLEIL, j'ai eu un passage à vide de deux ans, on ne voulait pas me faire re-bosser, y compris à TF1. J'ai mis deux ans avant de pouvoir tourner un truc pour Arte.

Et ça me suis toujours, dans la rue on m'appelle encore Yann de Sous le soleil.

Après, je pense qu'on fait que ça de s'enlever des étiquettes dans ce métier.

Qu'est ce qui te plaît dans le théâtre par rapport à la télévision ?

C'est pas le même travail, on a une immédiateté au théâtre qui est super intéressante. On a un retour en direct, on travaille sans filet. Tu joues avec ce que tu es, sur l'instant, avec ton humeur et ton moment.

Le rapport à la caméra, j'aime ça aussi, mais c'est un rapport un peu plus intimiste, où tu as a le temps de refaire les choses.

J'adore les deux, et quand tu as des choses biens à défendre, dans l'un ou dans l'autre, c'est jouissif.

Pour toi, quelles sont les trois qualités essentielles qu'il faut avoir dans ce métier ?

​La générosité, l'écoute et une certaine rigueur. Le talent c'est autre chose.

Est-ce que tu as des envies de cinéma ?

Bien sur ! J'aime l'image alors oui.

Par contre, qu'on soit bien d'accord, ça m'empêche pas de vivre, que ça vienne ou pas, c'est pareil. Si ça vient tant mieux, sinon je me battrais pour faire mes projets à un moment voulu.

Je crois qu'on est jamais mieux servi que par soi même dans ce métier. J'ai jamais été dans l'attente donc ça me pose pas de problème. On dépend suffisamment du désir des autres dans ce métier pour pas que ça te bouffe la vie et te dire que si tu as pas ce que tu veux sur le moment, c'est pas grave. Fais autre chose, occupe toi et ça va avancer.

Avec des OU...

Quels sont tes projets à venir ?

On aimerait pouvoir jouer PAS FOLLES LES GUÊPES à la rentrée sur Paris.

J'ai deux pièces qu'on m'a proposé à lire mais, pour l'instant, ça reste en projet, on verra comment ça se passe.

Toujours MA BELLE-MERE MON EX ET MOI jusqu'en Juin à la Comédie Caumartin.

Les choses s'enchaînent en général assez rapidement alors je touche du bois -rires- J'ai pas à me plaindre.

Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

De continuer à m'amuser ! Me sentir vivant et heureux.

Je te laisse prendre deux photos avec mon téléphone ...

Rencontre avec ... Olivier Bénard

La question de l'invité précédent ...

 

question de Nicolas Briançon:  Quel rôle tu aurais envie de jouer ? Et avec qui ?

Olivier : Avec qui... je sais pas encore, mais le rôle que j'aimerais vraiment jouer c'est celui d'Hamlet. Nico si tu pouvais monter Hamlet... Je rêverais de jouer Hamlet mis en scène par toi. Passer par les tréfonds de la folie, c'est vraiment quelque chose qui me donne envie. 

Et pour finir, un petit mot dans le livre d'or ...

Rencontre avec ... Olivier Bénard

Merci Olivier !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents