Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une petite pièce svp !

Une petite pièce svp !

Ce blog est destiné à la promotion de spectacle, faire découvrir de nouveaux artistes, vous faire part de mes coups de coeur et surtout vous donner envie d'aller au théâtre.


Rencontre avec ... Andréa Bescond Partie 1/2

Publié par TARDIEU LAURENT sur 2 Décembre 2016, 03:02am

Catégories : #interview

photo Emilie Deville

photo Emilie Deville

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Me présenter ... Je m'appelle Andréa, je suis artiste, dans le sens large du terme je crois, du moins j'ai toujours pensé ça. C'est ce qui m'a animé depuis le début de ma vie, j'ai commencé par la danse et le théâtre est venu beaucoup plus tard.

J'aime la peinture, j'aime la musique, c'est tout ça qui me motive énormément dans la vie avec mes enfants et ma famille. Je pense essayer de croquer la vie au maximum, en essayant de dénoncer à ma petite échelle, les choses qui me percutent dans ce monde, les dérives de notre société, les choses qui me marquent. J'ai souvent des coups de gueule parce que je pense être hyper sincère de ce côté là. Je veux pas me contenter de mon petit confort, je pense être cette personne là.

Peux-tu nous parler de ton parcours ?

J'ai commencé la danse dès que j'ai commencé à marcher, un peu comme dans mon spectacle, quand Odette dit "j'ai commencé à danser quand j'ai commencé à marcher", moi c'est pareil.

J'ai fait de grandes écoles de formations de danse, que ce soit le Rosella Hightower à Cannes ou le Conservatoire National de Paris, c'était un super kiff, une très très grosse formation. Après j'ai plutôt aimé être libre avec la danse, j'étais vraiment free-lance.

J'ai beaucoup beaucoup voyagé, j'ai travaillé pour de nombreuses compagnies indépendantes, des comédies musicales, je passais vraiment d'un milieu à un autre, avec différentes techniques de danse, que ce soit contemporaine, hip-hop ou danse africaine, je me suis éclatée à vraiment visiter toutes les tendances, tous les styles, c'est quelque chose qui m'a vraiment passionné.

Ensuite j'ai rencontré Eric Métayer sur une comédie musicale et c'est lui qui m'a poussé à faire du théâtre. Il trouvait que j'avais un vrai potentiel à la comédie. Après on est tombé amoureux donc évidemment l'histoire d'amour m'a poussée à me rapprocher de son monde qui était le théâtre, lui s'est rapproché du mien, la danse.

On prépare ensemble une pièce en duo où il va lui aussi danser un peu. C'est un scoop parce qu'on ne l'annonce pas encore -rires- mais tu peux en parler, ça se confirme. 

Eric adore ce monde là aussi et c'est pour ça que LES CHATOUILLES est baigné de danse.

Quand Eric a eu la proposition de monter LES 39 MARCHES, cette pièce anglaise absolument géniale, il m'a demandé de passer l'audition incognito, mais bon en tant que "meuf de" c'était un peu compliqué. Heureusement pour moi, les filles qui passaient l'audition ne convenaient pas au rôle donc j'ai eu une seconde chance et à la seconde chance j'ai eu le rôle. Enfin les trois rôles !

J'avais une originalité dans le jeu mais j'avais encore beaucoup, beaucoup, à apprendre.

Il faut savoir que je n'ai jamais pris un cours de théâtre et quand je revois les vidéos du début des répétitions, je vois qu'il y a une vraie évolution en six ans. J'aurais été incapable de jouer les Chatouilles sans cette expérience.

Je me suis vraiment régalée sur cette pièce. Et puis il y a une certaine folie aussi qui nous rapproche Eric et moi, un truc un peu dingue, les propositions que je faisais il les recevait les bras ouverts.

Ca m'a emmené après à TRAIN FANTOME qui était encore plus déjanté, malheureusement je pense que la pièce n'a pas eu la chance qu'elle aurait du avoir. Eric n'avait pas pu jouer, c'était pas le bon timing pour cette pièce, ce qui est dommage car après quand on est parti en tournée avec Eric, Arnaud Gidoin, Gilles Bellomi et Dorel Brouzeng-Lacoustille on s'est régalé, ça a fait un succès de dingue. Les gens nous demandent encore si on va la remonter.

Derrière ça, je suis parti avec LES GRANDS MOYENS de Garnier et Sentou, j'ai repris le rôle de Marie Montoya sur une mise en scène de David Roussel et Arthur Jugnot et là, une comédie où je tenais un rôle du début à la fin. C'était nouveau pour moi de tenir un rôle qui n'était pas complètement déjanté et loufoque,  c'était un rôle haut en couleurs mais quand même assez naturaliste, ça m'a justement appris à revenir à un jeu plus naturaliste, ça m'a beaucoup apporté.

Pendant ce temps là, en parallèle, j'étais en train de créer LES CHATOUILLES. Ca a été des milliers d'heures de répets, je partais en tournée avec LES GRANDS MOYENS, je m'enfermais dans une loge de 14H à 18H pour travailler, toute seule, pour me préparer avant ce showcase d'Avignon 2014.

J'étais morte de trouille, un seule en scène avec tous les rôles, c'était un gros challenge.

Puis voilà, LES CHATOUILLES sont arrivées, tu connais un peu l'aventure, quelle belle aventure, c'est la folie.

Justement, est-ce que tu réalises ou pas ?

C'est un peu étrange, je réalise pas tout à fait. Je réalise quand je vois le rapport aux gens et ce qu'on m'en dit, les témoignages que je reçois, ou même dans le métier où on me regarde un peu autrement, je réalise de ce point de vue là. Après, c'est pas de la fausse modestie mais j'ai très peu confiance en moi, je pense que c'est pour ça que je suis artiste.

Pour LES CHATOUILLES, j'ai conscience qu'il y a une performance, qu'il y a un thème, qu'on a su l'aborder de manière intelligente et fine, d'après ce que j'en vois des retours des journalistes, je suis très heureuse de ça. Je pense que c'était aussi beaucoup beaucoup de travail, beaucoup de remises en question, c'est pas venu comme ça. Il y a eu beaucoup de coupes, de réécriture, de travail sur moi en tant que comédienne pour fluidifier le jeu, c'était pas une mince affaire et j'étais pas du tout capable au début de faire ça.

C'était beaucoup de travail. Je trouve légitime quelque part, même si des fois tu travailles beaucoup et la pièce ne marche pas, mais cette fois ça a marché, le pari était gagné.

Bien sur je suis étonnée, c'est toujours étonnant un succès pareil, toujours étonnant de se retrouver au théâtre du Châtelet deux soirs d'affilés à guichets fermés et d'avoir les gens debout à la fin du spectacle pendant deux soirs, c'est hyper choquant en fait -rires-

Tu vois, je me disais, faire lever les gens au PETIT MONTPARNASSE, c'est un 200 places, il y a une proximité telle, bon allez, c'est déjà hallucinant mais je m'y étais en quelques sorte "habituée". Quand on m'a dit tu fais LE CHATELET, j'ai dit super, mais ne t'attend pas à faire lever les gens, tu vas peut-être pas non plus connaître le bonheur que tu connais d'habitude, et en fait c'était fois dix ! 

 

Avec des SI ...

J'ai déjà un peu eu ma réponse, mais qu'est-ce qui t'a donné envie de faire du théâtre, même si c'est plutôt Qui t'a donné envie ?

C'est quand même un truc que j'avais dans la peau. Dans la danse, j'ai toujours interprétée des personnages. J'ai jamais aimé la danse pour l'esthétisme de la danse, ça m'a toujours un peu fait chier ça -rires- Moi j'ai besoin de raconter des histoires, j'ai besoin d'incarner.

J'ai toujours eu ça, après, Eric a décelé ça chez moi, mais j'avais envie depuis longtemps de faire du théâtre, c'est juste que j'avais pas l'occasion.

Je travaillais beaucoup, je dansais beaucoup, j'avais pas la rencontre.

Eric a été LA rencontre, la rencontre qui a changé ma vie.

Quel est d'après toi, le conseil le plus utile pour réussir dans ce métier ?

De toujours se remettre en question et de travailler beaucoup. Je crois que la rigueur est primordiale.

Souvent les gens me disent "oh la la avec LES CHATOUILLES ça y est t'es arrivée"! mais je suis arrivée où ? Non je suis arrivée nulle part, je suis heureuse de vivre cette aventure là, mais demain je vais faire autre chose, que je vais défendre corps et âme, et peut être que je vais me planter comme une merde. Il ne faut jamais se croire arrivé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents