Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une petite pièce svp !

Une petite pièce svp !

Ce blog est destiné à la promotion de spectacle, faire découvrir de nouveaux artistes, vous faire part de mes coups de coeur et surtout vous donner envie d'aller au théâtre.


Rencontre avec ... Didier Gustin

Publié par TARDIEU LAURENT sur 29 Mai 2017, 18:08pm

Catégories : #interview

Rencontre avec ... Didier Gustin

Bonjour Didier, peux tu te présenter ?

Didier Gustin, imitateur, comédien, chanteur. Voilà, c'est déjà pas mal -rires-

Et un peu auteur puisque je co-écris. Par contre je ne suis certainement pas un metteur en scène, ça je l'ai appris au fur et à mesure des années -rires-. 

Tu te définis comment ? Comédien ? Imitateur ? Chanteur ? Artiste ?

Je suis un artiste, mais ma première dénomination serait plutôt imitateur. Ce que j'aime bien c'est de mêler de la comédie, de la chanson, mélanger tout ça. Je trouve ça tellement intéressant de mélanger les arts, ça permet de compléter. 

Je ne pense pas que ça m'aurait amusé longtemps d'être uniquement imitateur.

Qu'est-ce qui t'a donné envie d'être imitateur ?

C'est venu tout seul en fait. Je chante depuis l'âge de 12 ans et à force de chanter les chansons des autres, je m'apercevais que non seulement je les chantais, mais je chantais avec la voix, il y avait un certain mimétisme. C'est comme ça que ça s'est passé, c'est venu tout naturellement.

Est-ce que tout le monde peut être imitateur ?

Non je ne pense pas, il y a des prédispositions. J'aurais très bien pu passer à côté de ce don, si je n'avais pas eu cette passion de la chanson.

Avec des Si ...

Que penses-tu de la nouvelle vague d'imitateurs comme Grégorio ou Le Bret ?

Formidable, je trouve ça formidable !

Pour moi, il y a de la place pour tout le monde, c'est ce que je dis toujours, il y a de la place pour les gens qui amènent quelque chose.

Grégorio a vraiment apporté le côté show-man performer, il est le seul en France à faire ça. Il cherche pas forcément à faire rire les gens, il cherche à les étonner, et c'est souvent très très bien réussi.

Marc Antoine Le Bret lui, c'est l'humour, c'est encore un autre style d'imitateur, c'est un type adorable. Je pense qu'ils ont vraiment leur place.

Beaucoup de personnes me disent quand on est imitateur, il faut aller voir ce que font les autres. Et bien non, j'ai pas envie de devenir l'imitateur d'un imitateur, je préfère aller voir l'original et faire la copie moi-même. -rires-

Tu as combien de voix à ton actif ? Quelle est celle qui t'amuse le plus et est-ce qu'il y en a une que tu rêverais de faire ?

Je dois être à 200 voix imitées.

Je crois que j'aime toutes les faire. Ca change vraiment d'une soirée sur l'autre, si je travaille beaucoup mon Luchini, le soir je vais prendre un malin plaisir à le peaufiner, c'est très changeant.

J'aimerais en faire beaucoup plus, mais on est limité aussi par la tessiture vocale. J'aimerais faire des femmes mais c'est pas crédible.

Tant que c'est pas très bien fait, je préfère pas le montrer au public. J'aime pas montrer une ébauche, c'est toujours un peu risqué, et pour moi, et pour le public.

Avec des Ou ...

Pourquoi avoir choisi Claude Nougaro comme fil conducteur de ton spectacle "Ah tu verras !" ?

Parce que c'est un des premiers à être venu voir l'un de mes spectacles à mes débuts, mais c'est pas que ça, j'ai toujours aimé ce qu'il faisait.

Quand je l'ai rencontré, je suis devenu encore plus fan! Quand il a disparu j'ai trouvé qu'il n'y a pas vraiment eu d'hommage alors qu'on perdait un auteur majeur, un poète, une personnalité. Pas beaucoup d'artistes se sont mobilisés en disant on fait une soirée Nougaro, même si après il y a eu quelques hommages, notamment de Maurane et de quelques comiques.

Volontairement je n'ai pas voulu voir ce que les autres avaient fait pour pouvoir rester vierge. 

A la base, ce spectacle est né d'un rêve que j'ai fait, qui est resté dans un coin de ma tête pendant plus de six mois, j'ai commencé un petit peu à écrire et j'ai avancé.

Cela s'est fait doucement mais sûrement, ça a été très réfléchi.

 

Rencontre avec ... Didier Gustin

As-tu des projets à venir ?

Je serai tout le mois de Juillet au festival d'Avignon, au THEATRE DES VENTS avec "AH TU VERRAS!", et de fin Septembre 2017 à mi janvier 2018, on sera de retour au théâtre de l'Archipel.

On n'avait pas prévu que ça fonctionnerait comme ça, le bouche à oreille a vraiment pris, donc on va pas lâcher et si ça fonctionne bien, l'année prochaine, on ira peut-être dans une autre salle. Mais j'aime bien l'Archipel, on a nos repères et nos marques et une certaine proximité avec le public que j'aime beaucoup.

Que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

D'avoir encore au moins deux ou trois projets aussi bons et beaux que "AH TU VERRAS !" -rires-

C'est pas évident non plus d'écrire et de trouver de bonnes idées,  je pense que celle là en est une bonne. Trouver des idées qui plaisent au public et qui sont agréables à jouer.

Rencontre avec ... Didier Gustin

MERCI DIDIER !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents