Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une petite pièce svp !

Une petite pièce svp !

Ce blog est destiné à la promotion de spectacle, faire découvrir de nouveaux artistes, vous faire part de mes coups de coeur et surtout vous donner envie d'aller au théâtre.


ON NE VOYAIT QUE LE BONHEUR au Théâtre Actuel avec Grégori Baquet #off17

Publié par TARDIEU LAURENT sur 6 Juillet 2017, 12:03pm

Catégories : #spectacle, #avignon off 17

ON NE VOYAIT QUE LE BONHEUR  au Théâtre Actuel avec Grégori Baquet #off17

Un spectacle prenant et surprenant !

Antoine, la quarantaine, est expert en assurances. Depuis longtemps, trop longtemps, il estime, indemnise la vie des autres. Trompé par sa femme qui le delaisse pour un baroudeur tatoué, ignoré par ses enfants qui ne comprennent pas pourquoi leur papa n’est pas plus fort, humilié par son patron qui le licencie parce qu’il à osé faire preuve d’humanité envers un client, le monde semble se liguer contre lui. Il est à bout. Pour lui, cette vie ne vaut plus la peine d’être vécue. Alors il décide d’en terminer au plus vite, une balle pour chacun de ses deux enfants et une dernière pour lui. Mais après avoir tiré sur sa fille, il réalise ce qu’il est en train de faire et s’arrête là. 
Commence alors un double chemin initiatique. Celui d’un père qui va tenter de reconstruire un semblant de vie, en prison puis à l’autre bout du monde, en essayant d’oublier son geste de folie. Et celui de Joséphine, sa fille de 13ans qui, la moitié du visage arraché par le coup de feu, va tenter de se construire une vie, belle, malgré tout. 

« Un jour j’avais demandé à ma mère si elle m’aimait, et elle m’avait répondu « à quoi ça sert ». Aucun enfant ne devrait entendre ça. »

Par une introspection sans concession, Antoine et Joséphine nous entraîne alors au cœur de notre propre humanité, lui qui ne s’est jamais remis de son enfance, ballotté entre faux bonheurs et réelles tragédies. Elle, jeune fille assassinée par son propre père. Du nord de la France à la côte ouest du Mexique, On ne voyait que le bonheur explore aussi le pays de l'adolescence. 
Et montre que le pardon et la rédemption restent possibles en dépit de tout.

Grégori Baquet et Murielle Huet Des Aunay sont sublimes, dans leurs jeux, leurs voix, leurs corps, leurs interprétation. 

Pendant plus d'une heure et quart, ils nous livrent un spectacle plein d'émotions au travers une multitude de personnages, tous aussi justes les uns que les autres, une vraie palette d'acteur qui fait plaisir à voir.

Une mise en scène moderne et très fluide, qui mêle le jeu, la vidéo et la danse. Un grand bravo à la chorégraphe Béatrice Warrand, je ne suis pourtant pas un grand fan de danse contemporaine, mais dans ce spectacle, elle y est d'une telle clarté et d'une telle fluidité, chaque mouvement est justifié, totalement habité, leur danse se lit jusque sur leurs visages.

Les lumières de Laurent Béal apportent elles aussi un gros plus à ce spectacle.

Grégori et Murielle sont complices sur scène du début à la fin, totalement à l'écoute l'un de l'autre, en parfaite harmonie.

Le sujet est prenant, pourtant très dur, mais jusqu'à la fin on est pendu à leurs lèvres pour savoir comment ça va finir, nous aussi on veut savoir le " pourquoi? " ... Il y a même des moments ou l'on se surprend à sourire car tout n'est pas dans la gravité, il y a vraiment un juste dosage avec des moments pleins de légèreté et de fraîcheur qui font que ce spectacle n'est jamais glauque.

On ne voyait que le bonheur fera réfléchir chacun d'entre nous sur nos propres vies, nos propres choix... Et nous, serions nous capables de pardonner ?

Ne passez pas à côté de cette pièce qui rentre directement dans les coups de coeur d'une petite pièce svp.

Du 6 au 30 Juillet à 10H15 au THEATRE ACTUEL

relâches 19 et 26 JUILLET

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents