Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une petite pièce svp !

Une petite pièce svp !

Ce blog est destiné à la promotion de spectacle, faire découvrir de nouveaux artistes, vous faire part de mes coups de coeur et surtout vous donner envie d'aller au théâtre.


Rencontre avec ... LUQ HAMETT

Publié par TARDIEU LAURENT sur 6 Juillet 2017, 13:56pm

Catégories : #interview

Rencontre avec ... LUQ HAMETT

Bonjour  Luq, peux tu te présenter ?

Je m’appelle Luq Hamett, 1M73, je suis né le 1er Avril 1963, et c’est pas une farce.

Tout petit je suis tombé dans la marmite «  au théâtre ce soir » et j’ai eu envie de venir comédien.

J’ai commencé par écrire des sketchs, faire des tours de magie, monter sur les tables aux mariages et aux communions, et j’ai très vite fait mon premier one man show à 15 ans au Havres, puisque je suis provincial, j’ai fait mon deuxième à 16, j’ai rencontré Roland Magdane, j’ai fait ses premières parties. Je suis monté à paris à 18 ans avec ma valise en carton et là, j’ai passé une audition au point virgule. J’ai fait mon premier one man show à paris j’avais 20 ans, ça s’appelait MOI JE CRAQUE, MES PARENTS RAQUENT, et j’ai fait 1200 représentations, je l’ai joué pendant trois ans sans discontinuer, ça a été un énorme succès.

Parallèlement je suis rentré à récréA2 en 1985, j’ai fait des émissions pour enfants pendant 6 ans sur France 2. J’ai continué à faire l’acteur et du théâtre et j’ai aussi un passé de doubleur, je suis Marty Mcfly dans RETOUR VERS LE FUTUR , Roger Rabbit dans QUI VEUT LA PEAU DE ROGER RABBIT et MOZART dans AMADEUS.

Quand je dis que je suis tombé dedans quand j’étais petit –rires- Je crois que j’ai à peu près tout fait ce qui était possible de faire dans ce métier, des voix, de la télé, du cinéma, du théâtre, je suis producteur, metteur en scène, de la radio, de la publicité, je crois que j’ai touché à peu près à tout dans ce métier parce que je suis un vrai amoureux de ce métier, un vrai passionné.

J’ai eu l’occasion en Juillet 2014  de racheter le vieux café d’Edgar et le vieux théâtre d’Edgar et j’en ai fait LE THEATRE EDGAR, 132 places. J’ai fait d’énormes travaux, je l’ai refait entièrement à neuf et j’ai emmené le théâtre Edgar au sein du syndicat des théâtres privés. Je commence mon troisième exercice avec déjà  de jolis succès. Actuellement nous avons à l’affiche TINDER SURPRISE qui fait un véritable carton et que l’on retrouvera à la rentrée.

Avec des SI ...

Comédien, metteur en scène,  comédien de doublage, producteur et maintenant directeur de salle, comment on gère toutes ces casquettes sans péter un câble ?

Je suis un hyper actif donc je dors peu et j’adore l’action. Je suis quelqu’un qui adore l’action depuis que je suis né, donc j’ai pas l’intention que ça s’arrête comme ça et surtout je ne sais pas comment faire autrement.

Ma philosophie est toute simple, la vie est trop courte et j’ai beaucoup de choses à faire.

Ma deuxième philosophie c’est bien faire et laisser dire, je trouve ça pas mal aussi.

Tu mets actuellement en scène MONSIEUR NOUNOU au théâtre RIVE GAUCHE, peux tu nous en parler ?

J’ai toujours adoré le vaudeville, pour moi le second empire est la période bénie du théâtre. Le théâtre était en pleine effervescence dans des salles magnifiques, avec les fameuses cocottes, et dieu sait si Napoléon 3 les aimait et j’adore Labiche et Feydeau.

J’ai entendu parler par mon ami Olivier Minne d’un texte de Feydeau, inédit, qui s’appelait Monsieur Nounou. J’ai été sur internet, je l’ai trouvé, je l’ai lu et je me suis dit qu’il y avait vraiment quelque chose à faire mais, beaucoup de travail d’adaptation car le texte ne fait que trente minutes. C’est ce que l’on appelait à l’époque des levers de rideau, qui étaient avant les grosses pièces. Le problème était de faire une pièce d’une heure et demi, donc ma femme Emmanuelle qui est auteure, passionnée aussi par tout ça, c’est mis en quête, et a trouvé une autre courte pièce de Feydeau qui s’appelle « un bain de ménage », et elle a trouvé que les personnages étaient complètements compatibles d’une pièce à l’autre, et sans que personne n’y voit rien, elle a mêlé les deux pièces. On a mis en place des intrigues qui n’existaient pas ni dans l’une, ni dans l’autre, et on a pu en faire un spectacle de 90 minutes.

On ne voit absolument qu’il y a deux pièces dans une. Ce que j’aime au théâtre, c’est unité de temps, de lieu, pendant une heure et demi on est dans un même lieu, il n’y a pas de baisser de rideau, ce qui est très important dans un Vaudeville car il y a un rythme, ça monte, ça monte, ça monte jusqu’au feu d’artifices final.

Emmanuelle a vraiment fait un gros travail d’adaptation, tout en respectant l’auteur, la manière de parler, même si on a simplifié certaines choses et on c’est amusé à mettre des petites références actuelles car ça nous amuse beaucoup.

J’ai tenu à garder un décor et des costumes d’époque, je reste un peu plus classique sur ça.

Que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

De jouer un peu plus ! Ca fait trois que ça ne me manque pas mais là ça commence un peu à me manquer.  Et pas forcément dans mon théâtre

 

Rencontre avec ... LUQ HAMETT

Que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

De jouer un peu plus ! Ca fait trois que ça ne me manque pas mais là ça commence un peu à me manquer.  Et pas forcément dans mon théâtre

Avec de ou ...

MERCI LUQ 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents