Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une petite pièce svp !

Une petite pièce svp !

Ce blog est destiné à la promotion de spectacle, faire découvrir de nouveaux artistes, vous faire part de mes coups de coeur et surtout vous donner envie d'aller au théâtre.


Rencontre avec ... Léa François

Publié par TARDIEU LAURENT sur 29 Août 2017, 23:07pm

Catégories : #interview

Rencontre avec ... Léa François

Bonjour Léa, peux-tu te présenter ?

Tout à fait, Léa françois, 29 ans, comédienne ... taureau -rires-

Quel est ton parcours ?

Et bien plus le temps passe, plus ça devient une longue histoire. En gros, j'ai commencé très jeune à faire des pubs, des clips et à tourner. Au final j'ai jamais trop arrêté. J'ai toujours baigné dedans en ayant commencé très jeune.

Je ne pensais pas que ça serait mon métier. A la base, je voyais ça comme une activité, comme un jeu, mais pas du tout comme un métier, au final en grandissant je me suis prise au jeu.

Au lycée j'ai commencé à prendre des cours de théâtre, j'ai fait un peu les classes lycéennes du cours Florent et je voulais faire une école un peu plus poussée après le lycée, genre conservatoire mais j'ai commencé à faire des séries et ça c'est pas mal enchaîné.

Tu sais que là, il y en a pas mal qui t'envie ?

Je sais et j'ai vraiment conscience de la chance que j'ai. Après on sait jamais dans ce métier, si ça trouve l'année prochaine je n'aurai plus rien, mais c'est vrai que jusqu'à présent j'ai eu énormément de chance. On touche du bois !

Qu'est-ce qui te procure du plaisir dans le théâtre ?

Le public en live en numéro un, d'être autant en interaction avec les gens. 

Après c'est aussi l'aventure humaine, des nouvelles rencontres, les partenaires, aller de ville en ville, de théâtre en théâtre.

Est-ce que tu as toujours le trac avant de rentrer sur scène ?

OUI -rires- Après ça dépend du nombre de représentations auquel on en est, mais avant une première oui, j'ai l'impression que je vais mourir avant de rentrer sur scène.

Je suis très traqueuse avant une première, j'ai l'impression que j'y arriverais jamais, à me rappeler de tout, du texte, des déplacements, des accessoires, mais au final ça roule toujours. Je suis au dessus de mon corps pendant les trois premières minutes, après je suis lancé et ça passe.

Après forcément quand on joue une pièce trois cent fois, c'est un trac différent, on a toujours le même challenge de ce dire que les spectateurs eux, vont voir la pièce pour la première et dernière fois, donc faut les embarquer, ne pas les décevoir.

Allez on va dire que je suis une traqueuse des vingts premières représentations. -rires- A chaque fois je garde mon texte dans les coulisses, tous mes partenaires me disent "qu'est ce que tu fais avec ça ?" , mais juste je le garde à la main ou dans les coulisses, ça me rassure.

Avec des OU ...

Quel est ton pire souvenir lors d'une de tes représentations ?

Oula j'en ai plusieurs, on a déjà eu des coupures d'électricité, des alarmes à incendie qui se déclenchent, mais je crois que le pire, c'est la fois ou la fermeture de ma robe s'est  coincée. -rires- J'avais un changement éclair et je devais mettre une robe qui se ferme de bas en haut sur le côté et impossible de la fermer, je m'excitais sur ma fermeture, rien à faire... Au final je suis rentrée sur scène n'importe comment, la robe complètement ouverte et j'essayais de marche en crabe pour pas qu'on voit que j'étais à poil -rires-

A l'inverse, quel est ton meilleur souvenir ? Si tu devais n'en garder qu'un seul !

Un seul ? c'est vachement dur.

Je dirais récemment, à la captation de COIFFURES ET CONFIDENCES*, parce qu'on a l'auteur qui est venu d'Amérique spécialement pour nous voir. Après deux ans et demi qu'on jouait cette pièce, ça nous a vachement touché qu'il fasse le déplacement exprès en France pour nous voir. C'était un moment très émouvant.

*coiffures et confidences sera diffusé au courant de l'automne

Quel est ton dernier coup de coeur théâtral ?

J'en ai deux en fait.

"Chagrin pour soi" que j'ai découvert cet été au festival d'Avignon et "Le jardin d'Alphonse" au théâtre Michel que j'ai adoré.

Avec des SI ...

Si une petite fille vient te voir et te dit, "Léa je t'adore, je rêve de faire comme toi", tu lui conseille quoi ?

Ca m'arrive souvent -rires- Je leur conseille toujours de commencer par prendre des cours de théâtre parce que c'est hyper important pour apprendre à s'exprimer, à pas avoir le trac, à jouer, à se lâcher un peu. Prendre des cours et d'essayer.

Je leur fais comprendre que c'est compliqué, qu'il n'y a pas beaucoup de gens qui y arrivent mais c'est quand même bien de les encourager. Et quand on a un rêve, il faut tester, se donner les moyens d'aller jusqu'au bout. Ca passe ou ça casse mais au moins elle aura essayé et elle ne grandira pas avec des regrets cette petite. 

Est-ce que tu as des projets à venir ?

Oui mais alors je t'en dirais plus quand ce sera concret. -rires- A priori je serais sur scène l'année prochaine ... 

Ce qui est sur c'est que je vais beaucoup tourner pour PLUS BELLE LA VIE de Septembre à Décembre. Il va arriver plein de choses à Barbara, ça va être une grosse partie de ma fin d'année et j'ai hâte.

Que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

De continuer à bosser régulièrement et pouvoir vivre de ce métier. C'est un métier génial, j'y ai vraiment pris goût et je ferais tout pour continuer à en vivre.

 

L'interro surprise !

Je sais que tu es marraine de plusieurs associations, peux-tu nous en parler ?

Bien sur, je viens justement de passer tout le week end avec l'association ELA, qui combat les leucodystrophies.

ELA a une grande campagne qui s'appelle METS TES BASKETS, ils font ça dans les écoles depuis très longtemps, les enfants font des cross et des courses au profit de l'association, ils sont sponsorisés, si ils font un tour ils gagnent un ou deux euros et à la fin on fait des remises de chèques pour l'association. C'est aussi très symbolique que les enfants "prêtent" leurs jambes pour les enfants qui ne peuvent plus marcher ou courir.

ELA a aussi étendu cette opération  dans les entreprises, on peut se mettre un petit podomètre à la ceinture, compter ses pas toute la journée et ensuite l'entreprise convertie le nombre de pas en euros.

L'opération METS TES BAKETS est vraiment l'un des moteurs de l'association et ils ont décidé cette année de l'étendre encore plus à tout le monde.

Je vous invite tous à faire une photo avec vos baskets autour du cou en mettant #metstesbaskets et en taguant l'association ELA

Vous pouvez aussi faire un don si vous le souhaitez http://ela-asso.com  

Rencontre avec ... Léa François

Il y a une autre association que je soutiens, plus petite mais très importante aussi. C'est l'association LE SYNDROME DE MOEBIUS.

http://www.moebius-france.org/index.php?p=definition

C'est une maladie qui engendre une sorte de paralysie faciale, c'est un peu réducteur car cela engendre malheureusement beaucoup d'autres choses, ils ont un slogan qui est UN SOURIRE POUR UN MOEBIUS. Les enfants et adultes qui sont atteints de cette maladie ne peuvent pas sourire, ne peuvent pas avoir d'expressions.

Cette association n'est pas très connue mais a vraiment besoin de soutien et je suis ravie d'en être la marraine. 

Merci Léa, pour terminer, le mot de la fin ?

Et bien, VIVE LA RENTREE ! -rires- J'espère que tout le monde a bien profité de ses vacances, AU TRAVAIL !

Rencontre avec ... Léa François
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thibault 02/09/2017 12:00

Super interview, j'adore sa joie de vivre et son naturel! Au plaisir de la revoir sur scène, et bien sûr dans Plus belle la vie :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents